Unapei

Simplifications revendiquées par l’Unapei prévues pour janvier 2017 !

Les mesures de simplification de l’AAH, réclamées de longues dates et portées par l’Unapei et par l’Apf ont été préconisées dans le rapport « Repenser les minima sociaux » proposé par le député Christophe Sirugue au Premier ministre qui lui avait confié une mission sur le thème de la réforme des minima sociaux.

L’atténuation de la barrière de l’âge légal de la retraite

A partir du 1er janvier 2017, les allocataires de l’AAH dont le taux incapacité est d’au moins 80% pourront continuer à percevoir l’AAH au-delà de l’âge de la retraite (62 ans) sans avoir à demander préalablement l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA). Une “barrière d’âge” que l’Unapei dénonce depuis plus de 15 ans ! Cela va permettre de simplifier les démarches administratives tout en garantissant la continuité des droits des personnes concernées.
L’Unapei revendique également des aménagements en faveur des allocataires dont le taux d’incapacité est de moins de 80 % pour qui les droits à l’AAH prennent automatiquement fin à 62 ans.

Un allongement de la durée maximale d’attribution de l’AAH

Une autre amélioration appelée par l’Unapei et prévue par voie de décret verra également le jour au 1er janvier 2017 : l’allongement de la durée maximum d’attribution de l’AAH pour les personnes dont le taux d’incapacité est de 80 % et plus et dont le “handicap n’est pas susceptible d’évolution favorable”. Cette durée passe de 10 à 20 ans, évolution positive qui allégera les démarches administratives des personnes les plus lourdement handicapées.

Oui Non