Handicape Carte

Le gouvernement crée une carte unique « mobilité-inclusion »

Sécurisée et infalsifiable, au format carte de crédit, une seule carte remplacera celle en format papier actuellement délivrées aux personnes handicapées.

Les cartes d’invalidité font peau neuve. A partir du 1er janvier 2017, ces « cartes d’invalidité, de priorité et de stationnement des personnes handicapées » seront remplacées par les premières cartes mobilité-inclusion. Le texte introduisant cette nouvelle disposition a été publié au Journal Officiel.

« Ce décret, qui répond à un engagement pris par le Président de la République lors de la Conférence Nationale du Handicap du 11 décembre 2014, s’inscrit dans le cadre de la loi pour une République numérique », précise le ministère de la Santé dans un communiqué.

Mettre fin aux fraudes

Au format carte de crédit, la nouvelle carte est deux fois moins grande que les cartes actuelles, en papier. Elle est présentée comme « sécurisée et infalsifiable ». Fabriquée en 48 heures par l’Imprimerie nationale, qui assure déjà la fabrication des cartes d’identité, elle sera « expédiée directement au domicile des personnes ». Un flashcode permettant de vérifier la validité de la carte devrait mettre fin aux fraudes diverses : fausses cartes ou utilisation de la carte par un tiers.

Concrètement, la carte mobilité-inclusion peut comprendre une ou plusieurs des mentions suivantes : invalidité, priorité et stationnement. La mention invalidité est attribuée aux personnes ayant un taux d’incapacité d’au moins 80 % ou à celles bénéficiant d’une pension d’invalidité classée 3e catégorie. La mention priorité est attribuée aux personnes ayant un taux d’invalidité inférieur à 80 % pour lesquelles la station debout est pénible. Ces deux mentions permettent d’obtenir un accès prioritaire aux places assises dans les transports en commun, les salles d’attente, les établissements publics, la priorité dans les files d’attente ainsi que des réductions tarifaires.

La mention stationnement concerne les personnes atteintes d’un handicap réduisant sensiblement leur capacité de déplacement à pied. Elle permet d’utiliser les places de stationnement ouvertes au public.

Lorsqu’une personne est détentrice à la fois de la carte de stationnement et de la carte d’invalidité ou de priorité, « deux cartes lui seront fournies : l’une pourra rester sur le pare-brise de la voiture, et l’autre pourra être emportée par son détenteur ».

« Les personnes en situation de handicap attendaient depuis longtemps la modernisation de cette carte qui mettra fin aux fraudes diverses dont elles étaient victimes : fausses cartes, ou utilisation de la carte par un tiers. La création de cette carte est un acte fort de modernisation et de simplification qui facilitera le quotidien de millions de personnes », se réjouit le ministère.

Elle facilitera la vie quotidienne des personnes handicapées

La fin de la fabrication des cartes au format papier par les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) permettra à celles-ci de « se concentrer sur leurs missions principales : l’accueil des personnes et des familles, l’information et l’orientation », souligne Ségolène Neuville, la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion sociale.

Les cartes actuelles peuvent encore être utilisées jusqu’en 2025 mais elles vont progressivement être remplacées par la carte mobilité-inclusion. « Plus simple et plus moderne », elle facilitera la vie quotidienne des personnes en situation de handicap.

« Cette nouvelle carte, plus simple et plus moderne, facilitera la vie quotidienne des personnes en situation de handicap. Elle est une des actions qui soulignent notre mobilisation pour les accompagner dans les meilleures conditions », a ainsi déclaré Marisol Touraine, citée dans le communiqué.

Oui Non