Agefiph

L’Agefiph rénove son offre d‘intervention

À l’aube de ses 30 ans, l’Agefiph souhaite refonder son action et réaffirmer son identité. Un repositionnement acté par son Conseil d’administration dans le cadre des débats sur ses orientations stratégiques à l’horizon 2018.

Le niveau de chômage des personnes en situation de handicap demeure particulièrement élevé : fin juin 2016, près de 480 000 demandeurs d’emploi handicapés étaient inscrits à Pôle emploi, représentant 8,6 % du nombre total de demandeurs d’emploi. Cette situation est jugée préoccupante pour l’Association de gestion du fonds de développement pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph), qui a décidé de revisiter ses fondamentaux et repartir sur de nouvelles actions pour les deux années à venir. Objectif : rendre l’Agefiph « plus accessible, plus lisible, plus visible et plus réactive », grâce à une plus grande implication dans le champ des politiques de formation.

Réduire les délais d’accès à la formation

La première ambition est de ?« permettre des parcours professionnels sécurisés »  via une offre d’intervention rénovée et « en appui des dispositifs de droit commun ». L’Agefiph estime en effet que les conditions actuelles d’éligibilité, selon le statut de la personne, engendrent des ruptures dans le parcours, tandis que la forte technicité de l’offre d’intervention rend difficile sa maîtrise par les opérateurs. L’objectif est également de réduire les délais d’accès à l’offre.

L’opérateur souhaite par ailleurs ?« renforcer et mieux cibler la mobilisation du monde économique et social » en développant une approche répondant aux besoins de secteurs professionnels ou de territoires identifiés. L’accent sera mis sur les TPE-PME, alors qu’aujourd’hui, l’offre est plutôt mobilisée par des grandes entreprises.

Mieux se faire entendre sur le plan politique

Une autre ambition de l’Agefiph est de ?« renforcer l’accès des personnes handicapées à la formation de droit commun ». La formation représente actuellement un tiers du budget de l’Agefiph. Cette dernière envisage à l’avenir d’acheter moins d’heures, et de s’impliquer davantage dans le pilotage des politiques d’orientation, de formation et d’emploi grâce, notamment, à sa présence dans les Crefop (Comités régionaux de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles).

L’Agefiph souhaite en effet « agir sur le système d’acteurs de l’emploi, de la formation, de l’orientation et du travail », mais également mieux se faire entendre sur le plan politique. Enfin, l’Agefip veut remédier au fait qu’au niveau technique, son action « du fait d’une offre intermédiée, repose sur un réseau d’acteurs qui, aujourd’hui, ne maîtrisent pas l’entièreté de l’offre. »

Pour aller plus loin : Consulter le livret des Orientations stratégiques 2016-2018 de l’Agefiph

Jonathan Singaye

Faire un don